Comment soigner les blessures émotionnelles grâce à l’hypnose?

Quand l’inconscient nous joue des tours

Ce que vous êtes, l’ensemble de vos croyances sur la vie ou sur les autres, ce qui dicte vos choix, ce qui vous attire ou ce qui vous fait fuir… tout cela est écrit à l’intérieur de vous, comme si vous aviez un gigantesque ordinateur dans votre corps. Cet ordinateur classe les millions d’informations que vous recevez en permanence, depuis votre naissance. C’est lui qui sélectionne pour vous les expériences à retenir ou à oublier – c’est-à-dire à « stocker dans l’Inconscient » car vous ne pouvez évidemment pas être conscient des milliards d’informations qui sont en vous ! Parmi ces souvenirs, certains sont donc conscients ; les autres sont rangés à différents niveaux de votre Inconscient. 

Bien sûr,un souvenir inconscient peut refaire surface et vous ramener ainsi le souvenir d’un événement « oublié » depuis longtemps… D’autres souvenirs, par contre, resteront toujours enfouis en vous. Mais ce n’est pas parce que vous n’en avez pas conscience qu’ils n’existent pas !

Certaines blessures de l’enfance ne cicatrisent pas, elles se font oublier, le temps de nous laisser grandir, pour mieux resurgir plus tard – Marc Levy

Lorsque vous faites un choix, vous le faites toujours en référence à quelque chose. Par exemple, lorsque vous choisissez un compagnon ou une compagne, votre attirance est dictée par une multitude d’expériences et de critères inconscients. Ainsi, vous ne serez pas attiré par n’importe quel physique ou n’importe quel caractère. Certains privilégieront une personne calme, d’autres une personne plus extravertie et tout cela en fonction de vos mémoires inconscientes. Un véritable programme intérieur !

Ce n’est donc pas « vraiment vous » mais plutôt « ce que la vie a fait de vous ». Votre schéma psychologique est le résultat de vos réactions personnelles par rapport à ce qui vous a été transmis :  

  • Par vos parents biologiques (votre inné).
  • Par votre éducation, votre entourage, ceux qui vous ont élevé et donné leur façon de vivre, d’une manière ou d’une autre (votre acquis). Ainsi, il est très possible que, parmi tous ces apprentissages, certains vous handicapent ou vous fassent souffrir. Ce sont vos « blessures intérieures ». Heureusement, il existe des techniques de soin adaptées qui permettront de transformer ce que vous êtes, afin de vivre mieux.

Prendre conscience de nos blessures intérieures 

Les choses qui vous ont fait du mal dans votre vie ont participé à vous bâtir tel que vous êtes aujourd’hui. 

Ces blessures intérieures sont ce qui vous pousse à agir, inconsciemment, que ce soit positivement ou négativement.  

En positif, vos blessures vous forcent à devenir créatif pour vous protéger d’un entourage toxique. Elles vous obligent à devenir plus fort, à progresser, à évoluer. Et lorsque vous comprenez leur message, vous devenez plus sage. Vos blessures sont aussi à l’origine de vos passions ou de vos plus grands centres d’intérêts. Leur énergie vous pousse à vous surpasser. Par exemple, certains enfants qui souffrent de la pauvreté dans leur famille vont travailler très dur pour s’en sortir.  

En négatif, elles peuvent vous fatiguer et épuiser votre volonté. Elles peuvent vous faire tellement souffrir que, pour vous en débarrasser, vous ne pouvez faire autrement que de les projeter sur votre entourage et devenir violent ou auto-destructeur. Elles peuvent vous empêcher de réaliser vos rêves. C’est à ce moment qu’il est nécessaire de réagir.

Les blessures émotionnelles représentent le prix à payer pour être soi-même. Haruki Murakami


Il existe trois façons de vivre une blessure

Rejouer la blessure : c’est continuer à subir la blessure.  

Refouler la blessure : c’est se mettre en opposition, prendre le rôle de celui qui nous a blessés.  

Sublimer la blessure : c’est utiliser positivement l’énergie de la souffrance qui dirige votre vie. La sublimation est à l’origine des passions ou des grandes implications pour les causes humanitaires, écologiques, politiques, ou économiques. C’est la face « utile » de la blessure.

À tout moment de votre vie, vous vivez votre blessure de ces trois manières. Par exemple, vous pouvez sublimer votre blessure dans votre métier, la refouler avec vos enfants et la rejouer avec vos amis… Ce qu’il faut retenir c’est qu’aucune règle logique ne dirige vos blessures car elles suivent des directives inconscientes. Vous n’en serez jamais le maître.

Sublimez vos blessures grâce à l’hypnose

C’est se libérer et sortir de la manipulation permanente de votre Inconscient, reprendre le contrôle de votre vie

Quand on soigne sa blessure principale, on se sent plus léger, serein, joyeux et plus dynamique. Les blessures sont comme des maladies en vous. 

Elles utilisent beaucoup de votre énergie.

En soignant vos blessures, vous libérez cette énergie que vous pouvez ensuite utiliser pour vivre autre chose de positif et d’agréable

C’est un peu comme enlever des peaux mortes, jusqu’à dévoiler votre joyau intérieur : celui que vous êtes vraiment.

La blessure principale… et les autres !

La « blessure principale » est celle qui dirige inconsciemment toute votre existence. Elle se transmet généralement de génération en génération. Homme ou femme, vous pouvez indifféremment hériter de la blessure de votre père ou de celle de votre mère. Par ailleurs, vous pouvez également être porteur de la blessure de l’autre parent. C’est ce que l’on appelle une « blessure secondaire », présente en vous mais non-prioritaire. Les blessures secondaires sont acquises et non innées, cela signifie qu’elles ne proviennent pas forcément de votre famille.

Par exemple, un enfant peut hériter de la « blessure de maltraitance » de la part de son père et développer les blessures « d’injustice » ou de « trahison » à cause du reste de la famille, de ses copains ou de ses instituteurs. La personne adulte portera donc la blessure principale de la maltraitance, ce qui dirigera sa vie et elle pourra aussi avoir des réactions issues de la blessure de l’injustice ou de celle de la trahison. ​

ATTENTION : Ce n’est « de la faute » de personne si vous avez telle ou telle blessure – même pas vos parents qui, eux aussi, avaient leurs blessures et n’ont bien sûr pas fait exprès de vous les transmettre ! En revanche, il est de votre responsabilité de prendre conscience de vos blessures, afin de calmer vos réactions émotionnelles (emportements, pleurs, agressivité, victimisation, etc.) et gagner ainsi la possibilité de changer les choses – pour vous bien sûr et aussi pour vos enfants car la chaîne sera brisée. Comme souvent en thérapie, ce qui vous fera du bien profitera aussi au monde autour de vous !

Vous portez en vous une blessure principale et quelques blessures secondaires.

La blessure principale détermine votre vie.  Il est important de prendre conscience de ses blessures, puis de les hiérarchiser, afin d’abord de tempérer nos émotions (sachant d’où elles viennent) puis de pouvoir se soigner efficacement.

Comment déchiffrer les blessures les plus courantes

Doit-on soigner toutes les blessures ? 

Puisqu’une blessure peut être à l’origine de nos passions ou de nos talents, doit-on obligatoirement la soigner ? Tout est une question d’équilibre : si la blessure apporte plus de positif que de négatif, alors n’y touchez pas ! C’est une chose merveilleuse que d’avoir du talent et des passions dans la vie ! Bien sûr, si votre blessure provoque de la souffrance et vous empêche d’être heureux, d’atteindre vos objectifs, si elle empoisonne votre entourage… il est important de vous en libérer.

La thérapie n’enlève rien, elle ne fait que transformer les choses : si vous soignez vos blessures, vous ne perdrez pas vos intérêts dans la vie. Vous continuerez à vivre de manière plus sereine, la douleur en moins, c’est tout !

Extrait de livre “ l’hypnose pour les nuls”


AU PLAISIR DE VOUS ACCOMPAGNER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *